21 jours pour découvrir la sacrificature selon l’ordre de Melkisédek – Jour 18

by Eric Pechin

Jour #18 – La dimension apostolique selon l’ordre de Melkisédek

Des hommes ont ouvert pour nous une voie de compréhension avec laquelle nous sommes alignés. Je veux rendre hommage à C. Peter Wagner qui a persévéré et creusé un chemin pour que les générations futures puissent se développer dans une perspective apostolique. J’ai eu la chance de côtoyer Peter qui nous a quittés le 21 octobre 2016, il était un homme d’une incroyable humilité. Il est un autre homme, Alain Caron qui a bouleversé ma vie et ma compréhension de cette dimension dans laquelle nous nous déployons et avec qui notre ministère est aligné.

Beaucoup se réclament d’un titre apostolique aujourd’hui, qui est censé être le pilier des cinq ministères, mais peu comprennent réellement quel est ce mandat et la charge qui l’accompagne : la qualité d’un père, d’une mère qui exerce une position d’autorité pour changer les territoires de la terre.

Ne perdons pas de temps à choyer ou à chercher un titre, nous devons comprendre que Jésus en nous a les cinq ministères, ce qui signifie que la quintessence vit en nous et un certain aspect se manifeste plus précisément que d’autres et ceci évolue également en fonction des saisons. Cependant Dieu nous donne une place particulière, un mandat spécifique et il nous oint pour opérer dans un domaine plus précis. Dans son agenda et pour répondre aux besoins des saisons, Dieu place sur la terre un corps fonctionnel de rois et de sacrificateurs capables de représenter son royaume avec précision. Alors nous comprendrons comment l’ordre de Mekisédek libère un esprit paternel dans son église pour la transformation des communautés et des territoires.

La dimension apostolique que nous comprenons dans cette saison, est censée fonctionner comme un législateur selon l’ordre de Melkisédek. Le mandat du gouvernement apostolique est vraiment intéressant car il nous apporte un plan d’établissement accompagné de directions précises. Le plan que le Seigneur donne pour la saison implique tous les croyants dans un rôle ou dans une fonction qui s’engagent dans le développement du royaume sur la terre.

La fonction du législateur est de se saisir du plan de Dieu, pour l’exposer, l’enseigner et ensuite habiliter les personnes à devenir participants dans ce plan. C’est ce que le mouvement apostolique doit produire. Dans l’ordre de Melkisédek, le législateur et le prophète fonctionnent ensemble pour se mouvoir avec la manifestation du royaume des cieux sur la terre. Sur la terre, ils sont l’image représentant parfaitement les deux offices célestes du roi et du sacrificateur. Lorsque nous montons dans les lieux célestes, nous nous saisissons des décrets apostoliques et nous libérons l’ombre des choses célestes comme roi et sacrificateur.

Ce sont les quatre visages de l’ordre de Melkisédek avec lesquels nous allons nous déplacer, dans une pleine mesure, dans les jours à venir. Au travers de nous, les quatre visages manifestent la plénitude de la gloire des cieux sur les territoires de la terre, et toute la création qui nous connaîtra comme un roi-sacrificateur, législateur et oracle qui déclare ce qui est décrété dans les cieux. Nous devons être absolument conscients que Dieu veut que nous entrions dans la plénitude de la filiation céleste et que nous marchions dans la saison de l’ordre de Melkisédek, afin que nous puissions expérimenter ce que cela signifie d’être au centre de ce que Dieu fait de nouveau. C’est du centre du gouvernement de l’Ecclésia que va couler un fleuve vers l’extérieur parce que nous avons reçu une autorité pour toucher toutes les sphères à l’extérieur. De la même manière, il va sortir de l’intérieur de nos vies un jaillissement de puissance gouvernementale. Quand je regarde à ce plan divin, je déclare que je veux en faire partie et y participer pleinement dès maintenant. Dans ces temps troublés, il y aura de nombreux mouvements pervertis et beaucoup penseront qu’il s’agit d’activations célestes, mais ayons un discernement accru, car beaucoup de ces choses sont de mauvaises copies qui appartiennent à un autre monde.

Son alliance qui dit : OUI !

« En formant ce projet, ai-je fait preuve de légèreté ? Ou bien mes plans seraient-ils inspirés par des motifs purement humains, en sorte que lorsque je dis oui, cela pourrait être non ? Aussi vrai que Dieu est digne de confiance, je vous le garantis : la parole que nous vous avons adressée n’est pas à la fois oui et non. Car Jésus-Christ, le Fils de Dieu, que moi-même comme Silas et Timothée nous avons proclamé parmi vous, n’a pas été à la fois oui et non. En lui était le oui : car c’est en lui que Dieu a dit oui à tout ce qu’il avait promis. Aussi est-ce par lui que nous disons oui, amen, pour que la gloire revienne à Dieu. C’est Dieu, en effet, qui nous a fermement unis avec vous au Christ et qui nous a consacrés à lui par son onction. » (2 Cor. 1:17-21)

Il existe une réponse à la citation athée du philosophe français Jean-Paul Sartre : L’absence de Dieu n’est pas la fermeture, c’est l’ouverture sur l’infini.

Le philosophe se trompait dans sa réflexion, faute de révélation, car Jésus est la clé de David qui ferme et qui ouvre. La fin d’une chose est toujours le début d’une autre chose comme la fermeture de la porte nous laisse entrevoir une ouverture nouvelle. Si nous revenons à la déchirure du voile du temple qui a fermé la porte aux sacrifices des boucs et des veaux, Jésus a ouvert une porte d’espérance afin que nous pénétrions au travers de son propre sang. En l’absence de Dieu il n’y a définitivement pas d’ouverture vers l’éternité.

Traverser le voile de la présence même de Yeshua est une expérience plus grande que tout ce que notre compréhension ne pourra jamais assimiler puisqu’il s’agit d’une vie ailleurs de la surface de la terre. En traversant, nous nous alignons en harmonie avec Yeshua en pénétrant sa chair. Si nous voulons adorer le Père en esprit et en vérité, il n’y a pas d’autre accès pour monter dans ses demeures. Cette expérience va changer notre ADN, notre patrimoine génétique se trouve alors dans une transition de changement. Une génétique céleste et glorieuse est en cours de transformation où les marqueurs seront empreints de la gloire des cieux. Nous devenons alors un instrument de musique réglé à la bonne fréquence où notre génétique s’harmonise avec la génétique du Père, dans une parfaite harmonie. Lorsque nous arrivons à cette étape, ce n’est pas uniquement notre être tout entier qui subit une transformation mais également la terre sur laquelle sont posés nos pieds. Si nous voulons voir les territoires de la terre, transformés et guéris, il s’agit d’aligner premièrement nos vies. Nous allons alors nous saisir de l’autorité pour gouverner et la rendre au Père en accomplissant sa volonté, tout comme les anciens déposent leurs couronnes dans un acte de révérence devant lui.

Prière :

Père, que je puisse être cet instrument sur la terre, une caisse de résonnance permanente de tes décrets célestes. C’est dans un acte d’adoration et de révérence profond que je plie les genoux devant tes faces, déposant ma couronne devant ta majesté. Tu es le Roi qui établit, qui confère une autorité nécessaire dans tes cieux et sur la terre. C’est avec humilité que nous nous engageons dans cette dimension sacerdotale. Tu nous transformes chaque un peu plus, à chaque étape, de gloire en gloire. Que notre visage reflète la gloire de tes cieux, que de notre vie s’exprime les parfums de tes demeures. Nous disons dans cette saison la gloire de ta maison sera plus grande sur la terre, une épouse qui se prépare dans la dimension apostolique et prophétique pour faire Ô Père ta volonté. Amen

0 comment
0

You may also like